08.11.2016

Sécurité dans l’espace sahélo-saharien : Des experts pour l’instauration d’un véritable dialogue

Le dialogue est impératif pour prendre en charge les nombreux conflits qui font rage dans la zone sahélo-saharienne. C’est la conviction des experts réunis, hier, à Dakar, autour d’une table ronde pour présenter les résultats des études pays menées afin de permettre un regard croisé et dégager les défis et enjeux communs à l’ensemble des Etats de cette région.

Le dialogue est impératif pour prendre en charge les nombreux conflits qui font rage dans la zone sahélo-saharienne. C’est la conviction des experts réunis, hier, à Dakar, autour d’une table ronde pour présenter les résultats des études pays menées afin de permettre un regard croisé et dégager les défis et enjeux communs à l’ensemble des Etats de cette région.

Pour juguler les conflits qui secouent de plus en plus la région sahélo-saharienne, il faut instaurer un véritable dialogue entre Etats de cette partie de l’Afrique. C’est en tout cas ce qui ressort des travaux de la table ronde organisée hier par le nouveau bureau « Paix et Sécurité » de la fondation allemande Friedrich Ebert sur « les défis et enjeux sécuritaires dans l’espace sahélo-saharien ». « Le Sahara central fait aujourd’hui face à des conflits qui affectent sa stabilité. Il faut que les Etats instaurent un véritable dialogue pour avoir une approche commune afin de prendre en charge cette situation», a estimé Mme Annette Lohmann, représentante résidente de la fondation Friedrich Ebert au Sénégal.

Cette conférence est la toute première activité de ce bureau officiellement inauguré hier à Dakar. Il est spécialisé sur les questions de paix et de sécurité. Ainsi, le programme « Dialogues sécuritaires dans l’espace sahélo-saharien : repenser la sécurité sous-régionale » intègre le projet « Nouvelles approches de la sécurité collective » du centre de compétence de l’Afrique subsaharienne. « Cette conférence puise ses origines dans la crise qu’a connue le Mali et qui constitue le déclic qui a démontré les multiples et complexes difficultés de ce que peut rencontrer un Etat dans cette partie du continent africain. En effet, que ce soit à l’échelle sécuritaire, politique, sociale et même économique, cette crise malienne se manifeste pratiquement à tous les niveaux.

Les défis, menaces et facteurs s’entremêlent comme les acteurs et rendent difficile, voire impossible toute solution interne », a souligné le directeur du projet, Holger Grimm. D’où, selon lui, l’appel constant en faveur d’une mutualisation des politiques, visions et stratégies. Faisant un exposé sur « Crise de l’Etat, gouvernance et criminalité frontalière », le Pr Belkacem Iratni, enseignant-chercheur, doyen de la faculté des sciences politiques et relations internationales de l’université d’Alger, a mentionné que cette crise est due à trois choses : le legs colonial, la faillite des régimes postcoloniaux et les ingérences extérieures.

Mutualisation des politiques

Il a recommandé la poursuite de l’effort de création d’institutions qui sont le fruit d’un dialogue, la création d’un centre de lutte contre la criminalité, la restauration de l’autorité de l’Etat, l’élaboration de systèmes d’aménagement territoriaux, etc.

L’objectif du bureau « Paix et Sécurité » est d’examiner les approches actuelles de prévention et de règlement des conflits aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des Etats concernés. Cela en tenant compte des aspects politiques, économiques ainsi que des mécanismes de conflits et les facteurs d’inertie. « Notre but est de contribuer à garantir la sécurité en Afrique de façon plus efficace, à travers une multitudes d’actions efficientes. Car, pour nous, il est important de garantir la forte légitimité de notre engagement aussi bien au niveau régional que national. Notre souhait est de faire émerger des discussions autour d’instruments étudiés, adéquats ou complémentaires, sources de prévention, de règlement et de désamorçage des conflits », a expliqué le directeur du projet, M. Grimm.

Auteur: Ndiol Maka SECK

Friedrich-Ebert-Stiftung
Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique Subsaharienne

P.O. Box 15 416
Point E, boulevard de l’Est villa n°30
Dakar - Fann

+221 33 859 20 02

info(at)fes-pscc.org
www.fes-pscc.org

Vers le haut