14.06.2017

Lutte contre la prolifération des armes légères : Plus de 100 millions d’armes circulent illégalement

Dakarmidi – « Des milliers d’armes légères circulent illégalement en Afrique de l’Ouest et dans la zone sahélo-sahélienne, en particulier », a affirmé le directeur Paix et Sécurité, du centre des centres de Compétences Afrique Subsaharienne/FES, Holger Grimm. En conférence de presse hier, le forum des parlementaires sur les armes légères et de petit calibre (Alpc) en collaboration avec le Friedrich Ebert Stiftung (FES) veut mettre fin aux circulations d’armes en Afrique.

Pour M. Grimm, “ces armes circulent le plus souvent entre les mains de mercenaires et de groupes armés qui profitent de la perméabilité des frontières pour faire de la contrebande et s’adonner aux trafics transfrontaliers”.

« Par exemple, le Soudan où les anciens combattants rebelles revendent leurs armes à bas prix aux populations civiles », lance-t-il.

« je précise que même si les armes légères et de petit calibre (Alpc) ne sont pas les causes directes des crises et conflits qui sévissent dans la sous-région, elles encouragent plus le recours à la violence, fait échouer les tentatives de recherche de la paix en favorisant la prolifération de nouvelles formes de criminalité dans certains pays occupés par des groupes terroristes qui s’adonnent aussi au commerce illégal des armes », annonce-t-il.

Holger Grimm, conclut qu’il est nécessaire de contrôler ces armes qui engendrent des conséquences néfastes. Pour ce faire, il faut que des mesures soient prisent et que les groupes travaillent ensemble, renseigne L’As.

Friedrich-Ebert-Stiftung
Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique Subsaharienne

P.O. Box 15 416
Point E, boulevard de l’Est villa n°30
Dakar - Fann

+221 33 859 20 02

info(at)fes-pscc.org
www.fes-pscc.org

Vers le haut